Actualités

Sécheresse en Meuse : le département en niveau de vigilance

 
Sécheresse en Meuse : le département en niveau de vigilance

L’observatoire sécheresse s’est réuni à la initiative de la Préfète jeudi 08 juin 2017.

Cette réunion était destinée à :

- préparer un arrêté départemental cadre sécheresse suite à la prise d’un l’arrêté préfectoral régional par le préfet de bassin Rhin Meuse, Préfet de la région Grand Est, et publié ce jour sur le site de la préfecture de la région ;

- faire un point sur la situation des cours d’eau, des nappes et des prévisions météorologiques.

S’agissant du premier point, le nouvel arrêté cadre présentera désormais 4 seuils d’actions vigilance, alerte, alerte renforcée et crise.

Pour chaque seuil, des mesures particulières sont préconisées :

- vigilance : sensibilisation de la population
- alerte : quelques limitations d’usage de l’eau
- alerte renforcée : des limitations supplémentaires voire suspensions d’usage de l’eau
- crise : arrêt de prélèvements sauf besoins essentiels.

Cet arrêté est actuellement en cours de finalisation.

Sur le second point :

- situation météorologique : les précipitations du début juin n’ont pas compensé le déficit hydrique de l’hiver. Les prévisions à plusieurs semaines n’indiquent pas de renversement de la situation à ce stade.

- situation des cours d’eau : le niveau relevé dans l’ensemble du département est bas. Les bassins Rhin-Meuse et Seine-Normandie ont atteint le seuil de vigilance.

- situation des nappes : le niveau n’est pas optimal compte tenu du déficit hydrique observé depuis l’été dernier.

Une veille et un suivi particulier sont assurés par les services de l’État pour, au besoin, adapter les mesures à mettre en œuvre localement.

La situation actuelle appelle à une vigilance de l’ensemble de la population meusienne, grand public et professionnels. Cette situation n’impose pas de restriction particulière, mais doit inciter chacun à une gestion économe de l’eau.


Quelques gestes économes pour l'eau : retrouvez la brochure de l'ADEME.